Ce soir c’est ma dernière nuit avant de retourner en Métropole. Je profite de cette dernière soirée pour lever la tête au ciel et regarder cette myriade d’étoiles là présente devant mes yeux ébahies. Chacune des étoiles a sa propre intensité…

Cette semaine je souhaite vous partager un texte original “Hommage au Masculin sacré” de Valérie Moutin.

Des hommes qui sont à l’écoute, qui entendent, qui réfléchissent,
Des hommes dont la présence vous rassure, vous surprend, vous enchante,
Des hommes calmes et des hommes doux.
Des hommes qui ne vous regardent pas pour combler leur vide intérieur, Des hommes qui cherchent vraiment à comprendre, à aider, à être un support.

Quand vous aimez quelqu’un, le meilleur que vous puissiez offrir c’est votre présence. Comment pouvez-vous aimer si vous n’êtes pas présent ?

Ce qu’il y a de pire que de pas écouter la personne avec qui l’on est, c’est de feindre de l’écouter.

Certains câlins sont capables de connecter les âmes. De nos jours, nous sommes de plus en plus connectés et nous ne devons pas oublier de rester en contact avec les autres. J’ai l’impression que l’étreinte est un peu rare dans les relations humaines, et si ça pouvait changer ?

Parfois, l’homme qui est toujours là pour tout le monde a besoin de quelqu’un pour lui. Parfois, c’est l’homme qui sourit le plus qui souffre le plus. Parfois, le gars qui est toujours la personne qui essuie les larmes des autres, rentre chez lui et pleure des ruisseaux dans la nuit. Parfois, le mec qui encourage tout le monde autour de lui a besoin qu’on lui dise qu’il est apprécié, qu’il est important ; parfois, il a besoin d’être encouragé lui-même.

Comme une fleur parfumée précieuse que j’ai apportée fièrement dans ma maison, mais qui n’a pas pu boire toute l’eau qui aurait fallu pour la nourrir, je l’ai laissée seule flétrir dans la chaleur sèche et chaude de notre relation